Le peuple ouïghour

Autochtones de l’Asie centrale, les Ouïghour-e-s sont la population principale de la Région ouïghoure. La langue ouïghoure, parlée aujourd’hui essentiellement par 12 millions de personnes en pays ouïghour et par environ 2 millions de locuteurs dans la diaspora, est une langue turcique, proche des langues des populations cousines telles que les Ouzbeks, les Kirghiz, les Kazakhs, les Tatars, et finalement un peu plus à l’ouest, des Azéris et des Turcs de Turquie.

La Région Ouïghoure, berceau de la civilisation turcique, se trouve à l’est de l’Asie centrale turcophone et c’est la raison pour laquelle les Ouïghours préfèrent le nom politique Turkestan oriental. Cette région stratégique au cœur du continent Eurasiatique, est conquise par l’Empire Manchou qui la nomme « Xinjiang » (qui signifie la nouvelle frontière en mandarin) en 1884. Elle retrouve son indépendance à deux reprises au cours du 20ème siècle séparément en 1933 (République Turque Islamique du Turkestan oriental) et en 1944 (République du Turkestan oriental) avant de devenir en 1955 une « région autonome » de la République Populaire de Chine qui l'a reconquise en 1949. Elle partage ses frontières avec la Russie et la Mongolie au nord, avec le Kazakhstan à l’ouest, avec le Kirghizstan, le Pakistan, le Cachemire et l’Afghanistan au sud-ouest, avec le Tibet au sud et finalement avec la province de Gansu de la Chine à l’est.  Ethniquement turcique, les Ouïghour-e-s sont très majoritairement musulman-e-s sunnites.

Contact

Courriel : contact (at) uyghur-institute (dot) org
Secrétariat : +33 (0)7.69.37.61.11
Adresse : prochainement