Regard sur les Ouïghour-e-s N°2

 

Pour nous soutenir, pensez à vous abonner en cliquant ICI

 

 

Editorial

Ce deuxième numéro de Regard sur les Ouïghour-e-s propose d’interroger les cultures française et ouïghoure autour de deux thématiques : la langue et l’identité. Il nous a en effet paru pertinent de questionner le lien qui unit ces deux notions dans la mesure où la langue façonne l’identité d’un groupe et, à travers lui, des individus, tout autant par la façon dont elle est structurée grammaticalement, par les mots disponibles, que par la symbolique et l’imaginaire qu’ils véhiculent. Inversement, le rapport au langage, son usage et son apprentissage résultent eux-mêmes de multiples déterminants identitaires : genre, profession, classe économique, religion, etc. Notre manière de parler ou de comprendre peut ainsi laisser transparaître divers aspects de notre identité sociale.

Il s’agit donc dans ce numéro de donner à penser ce qui constitue l'interdépendance de la langue et de l’identité, aussi bien pour les Ouïghour-e-s que pour les Français-e-s.

Ainsi vous trouverez, entre autres, une interview d'Est Sulayman, brillant auteur ouïghour qui reviendra sur son année passée en Europe en tant que chercheur invité à l'université d'Uppsala en Suède. Ce voyage a été pour lui l’occasion de réfléchir à l'articulation des concepts de langue, d’identité et de différence. L'article de Giulia Cabras répondra quant à lui au projet ambitieux de décrire l'influence des politiques gouvernementales sur l'usage et l'écriture de la langue ouïghoure depuis 1949. Enfin, un troisième article reviendra sur la nouvelle d'Alphonse Daudet, La dernière classe, texte classique qui fut et est encore au programme de toutes les écoles ouïghoures et qui fait de la langue française un symbole de l’identité nationale.

Par ailleurs, cette question du rapport entre langue et identité est aussi pour nous l'occasion de revenir brièvement sur certains de nos choix éditoriaux. Élaborer une revue bilingue, où nous vous proposons de multiples ponts entre les langues (cours d'ouïghour, résumés des articles dans l'autre langue, etc.) constitue un premier pas pour qu'un espace réellement franco-ouïghour puisse exister dans le paysage éditorial. L'usage fait vivre les langues et l'échange linguistique permet tant la découverte de l'autre que la possibilité de se voir autrement, d'appréhender sa langue ainsi que sa culture depuis un nouveau point de vue. Ce faisant, nous n’oublions pas pour autant que l’identité tout comme la langue sont des produits toujours changeants qui sont sans cesse façonnés par l’histoire, notamment par les conflits et par les déterminations sociopolitiques qui l’animent. Nous cherchons à réfléchir sur ces notions, pas à les ériger en dogmes. Et, plus précisément en ce qui concerne la langue, la féminisation systématique des articles de la revue se veut pour le comité de lecture une façon de remettre en cause la prépondérance du masculin sur le féminin. En effet, cet usage grammatical manifeste, à travers la langue, un trait patriarcal de la société française que nous aimerions voir changer. Comme l’ont si bien montré Michel Foucault et George Orwell lorsqu’apparaissent de nouveaux mots et de nouveaux usages, de nouvelles représentations du monde surviennent ; à l’inverse certaines idées disparaissent avec certaines notions et certaines tournures de phrase, comme en témoigne par exemple la fin de l’emploi d’un terme tel que "possédé-e-s" pour désigner les individus que nous appelons couramment aujourd'hui les "malades mentaux". C’est donc à travers le fond et la forme de ce second numéro que nous vous invitons à une réflexion sur la langue et sur l’identité, à la façon dont elles se façonnent l'une l'autre.

Enfin et surtout, l’'équipe de rédaction tient à vous remercier pour vos encouragements qui ont suivi la sortie des presses du premier numéro. Vos remarques et vos critiques nous rendent fort-e-s, nous permettent de nous améliorer et construisent ainsi notre pérennité. Nous vous invitons donc, avec vos mots, selon vos envies, à nous envoyer vos articles pour contribuer au succès de Regard sur les Ouïghour-e-s.

Contact

Courriel : contact (at) uyghur-institute (dot) org
Adresse : prochainement